HEY

Accès gratuit : Webflow Expert pendant 10 jours

SEO Webflow : Tout savoir pour réussir son SEO sur Webflow (14 choses à faire)

Depuis un moment que tu as créé ton site, mais il n’apparaît pas dans les résultats de moteurs de recherche. Voici 14 astuces SEO webflow bon à savoir.

Mis à jour le

12/1/2021

SEO Webflow : Tout savoir pour réussir son SEO sur Webflow (14 choses à faire)
SEO Webflow : Tout savoir pour réussir son SEO sur Webflow (14 choses à faire)

SEO Webflow : Depuis un moment déjà que tu as créé ton site, pourtant, il n’apparaît pas encore dans les résultats de moteurs de recherche. Tu vérifies les statistiques, mais à part les quelques personnes à qui tu as envoyé le lien, il n’y a rien d’autre.

Et les rares fois où il y a du trafic, les visiteurs proviennent tous des réseaux sociaux, parce que tu y as partagé le lien. A part ça , rien ! Pourtant, ton site ne sert à rien s’il n’est pas visible par tes futurs clients. Sans être un as du SEO, il est toutefois possible de s’occuper du SEO de ton site sur Webflow. Comment ? Nous allons trouver les réponses dans ce guide.

Mais avant, peux-tu répondre à cette question pour que je puisse avoir une idée de ce que tu penses, et ainsi, te proposer des contenus encore plus adaptés ?

#seo #seoranking #refencementnaturel #google #seowebflow

🌈Sondage

A ton avis, le SEO d’un site dépend-il du CMS utilisé ?
Oui ! Carrément
Non, il suffit d’utiliser les bonnes méthodes
Une autre idée ? N’hésite pas à la partager en commentaire !

Sommaire

Adapté à tout appareil

Avec des mots clés appropriés

Choix bien pensé des pages principales

Conclusion

En Vidéo

1. Adapté à tout appareil

En concevant le design du site, tu dois penser à sa version sur tous les appareils (smartphones, tablettes et ordinateurs). Le principe consiste à rendre toutes les fonctionnalités disponibles sur tous ces appareils. Le design ne doit pas non plus présenter un problème sur aucun des appareils.

Pourquoi ? Tout simplement parce que plus de la moitié des trafics sur internet proviennent de mobiles. Il est donc important de faciliter l’expérience des utilisateurs, aussi sur mobile.

Au cas où ça ne lui plaît pas, il ne mettra pas longtemps avant de laisser ton site pour chercher un autre site. Les robots de Google vont ainsi remarquer qu’il y a un fort taux de rebond, et donc, ne classeront jamais ton site dans les meilleurs résultats de recherche.

2. Avec des mots clés appropriés pour chaque page

Toutes les pages d’un site webflow bien référencé sont liées à un mot clé spécifique. Même si ton site remplit déjà cette ultime condition, je suis désolé de te le dire : ce n’est pas encore suffisant.

Le mieux serait de créer un blog que tu alimenteras régulièrement. D’ailleurs, si tu me suis depuis quelque temps, tu sauras que c’est ce que je fais avec Happydesk. Chaque semaine, je publie au moins un article.

Or, ce ne sont pas n’importe quels articles. Souviens-toi de ce que je te disais tout à l’heure : chaque page doit être liée à un mot clé spécifique ; il en va de même pour les articles, ils seront optimisés pour le SEO.

Comment ? Toujours en choisissant bien tes mots clés. Et pour assurer le succès de ton site, concentre-toi sur les mots clés les plus recherchés, ceux qui intéressent ta cible. En même temps, ils devront être pertinents pour ton entreprise.

Il existe bien de manières de rechercher ces types de mots clés, mais je vais commencer par le plus simple et le moins coûteux : utilise les suggestions de recherche de Google. Tu n’as qu’à te rendre dessus, et cliquer un mot clé en rapport avec ton activité. Par exemple, webdesign sur webflow. C’est là que Google te propose les mots clés les plus recherchés. Tu en choisis un (veille à ce qu’il soit pertinent toutefois).

En quelques secondes seulement, tu auras une longue liste de résultats. Il ne te reste donc plus qu’à t’inspirer des sujets qui te sont présentés pour créer tes sujets de blog, à toi maintenant de faire un choix.

Tu peux également utiliser des outils spécifiques de recherche de mots clés comme par exemple SEMrush, Ubersuggest, MOZ,...

SEO Webflow : Utilisation de Google Trends

Même si tu utilises les suggestions de Google pour la recherche de mots clés, cet outil peut très bien compléter tes recherches. Il suffit de réentrer ici les termes que Google t’a suggérés.

Tu valides, et viennent ensuite beaucoup d’informations utiles à propos de ce mot clé. En voici quelques exemples :

  • La popularité du mot clé : ce qui t’aidera à savoir quels sujets traiter en priorité
  • Le niveau de difficulté du mot clé : pour mieux te préparer, si vraiment, tu veux partir sur cette lancée
  • L’intérêt du mot clé par région : qui te permettra d’analyser si le contenu que tu envisages de créer intéresse la région dans laquelle se trouve ta cible
  • La recherche connexe : te donne d’autres idées de mots clés relatifs au mot clé suggéré par Google. D’autres idées de contenus donc !

SEO Webflow : Recours à Google Ads

Bien que cet outil soit surtout utilisé pour les campagnes de marketing, il est tout aussi utile pour la recherche de mots clés. En effet, c’est une véritable mine d’informations. Tu peux y trouver : les volumes de recherche mensuelle moyenne par mot clé, le coût moyen par clic, le niveau de concurrence par mot clé...

L’idée est la même que la précédente : en fonction de ces données, tu peux voir quels mots clés traiter en priorité. Le fait qu’un mot clé a un volume de recherche élevé et un coût par clic élevé ne suffit pas. Cela voudrait dire que ce même mot clé présente beaucoup de concurrences, si bien qu’il est difficile pour un nouveau site de se classer sur ce mot clé. Parfois, il vaudrait mieux se contenter d’un mot clé plus spécifique, moins sollicité, et donc, avec moins de concurrences.

Sinon, un site qui existe depuis longtemps peut tenter sa chance. Peut-être que le site a une autorité de domaine élevée, c’est-à-dire que Google a de l’estime pour lui, sur un sujet donné. Dans ce cas, il n’y a pas meilleur choix que de choisir les mots clés à fort volume de recherche mensuelle.

Mais comment savoir le niveau d’une autorité de domaine d’un site ? Plusieurs outils de référencement donnent cette information.

SEO Webflow : Rédaction de contenus optimisés SEO

Maintenant que tu as choisi les mots clés sur lesquels tu vas travailler, et en conséquence, les sujets de blog à traiter, il ne reste plus qu’à écrire un article optimisé pour le SEO. Je ne m’en souviens pas t’avoir déjà parlé des critères qui font qu’un article soit optimisé SEO ou non. Donc, les voici :

Les mots clés doivent apparaître dans :

  • le méta titre
  • la méta description
  • l’URL
  • les différents niveaux de titre (Hn)

Tu dois également penser au maillage interne, c’est-à-dire, le fait de lier les articles entre eux.

Formation Webflow

4. Choix bien pensé des pages principales

Parce qu’il y a de pages principales et de pages secondaires ? En effet, c’est le cas. Les pages principales se mettent sous cette forme :

Ces pages sont suffisamment importantes pour être mises au premier niveau. Tu sauras tout de suite que sur mon site quels sont les sujets qui me tiennent à coeur, et surtout, sur quelles thématiques je travaille principalement : formation webflow.

Alors, si toi, tu le sais, cela veut certainement dire que Google aussi le sait. Il est donc en mesure de classer mon site dans les résultats de recherche à propos de la formation webflow.

Je le répète encore : il est très important de travailler chacune de ces pages principales sur un mot clé spécifique.

Les secondaires, par contre, sont de cette forme :

On peut aborder des sujets plus générales, en relation avec les thématiques principales du site, sur ces pages de second niveau.

5. Utilisation correcte des sous-domaines

Un sous-domaine est un site à part entière. Il n’est pas lié au domaine racine, si ce n’est que par les liens qui s’y dirigent. Pour faire plus clair : un domaine racine et un sous-domaine sont pour Google 2 sites différents.

Donc, cela ne sert à rien de séparer le blog du domaine racine (blog.exemple-domaine.com). En alimentant le blog, tu ne vas pas alimenter le site principal, mais plutôt le sous-domaine. Il n’aura donc aucun impact sur le référencement naturel.

Cela ne signifie pas que tu ne dois absolument pas créer un sous-domaine pour ton site, si tu veux qu’il soit bien référencé sur Google. Bien au contraire, les sous-domaines ont d’autres avantages. Tout ce que je veux dire est que si tu veux le faire, autant le réaliser de la bonne manière.

Évite donc de commettre l’erreur la plus courante en création de sous-domaines : celle de séparer le blog du domaine principal.

6. Optimisation URL, méta-titres, descriptions et titres

J’ai un peu effleuré le sujet tout à l’heure, comme quoi il ne faut pas oublier de mettre des mots clés dans l’URL, dans les méta-titres, descriptions et titres. Tout au long du texte, tu ne dois pas non plus oublier d’insérer ces mots clés de temps en temps et naturellement. Pour t’aider, il suffit de garder à l’esprit quel est le mot clé, pendant l’écriture du texte. C’est plus facile que de revenir sur l’ensemble du texte, une fois celui-ci rédigé.

Sinon, ce serait difficile de faire en sorte que les mots clés se sont insérés naturellement. Cela donnera un effet : artificiel. Pendant la relecture, tu n’as plus qu’à modifier quelques tournures et vérifier les fautes...

Par ailleurs, il est tout à fait possible d’automatiser l’insertion de mots clés dans certains éléments (à savoir : les URL, titres et descriptions). Tu gagneras alors beaucoup de temps!

Formation Webflow
https://www.happydesk.be/video-de-formation-gratuites

7. Mise en place de “301 redirection”

Il n’y a pas un moment sans que le web n’évolue. J’adore ça, car ça promet que le métier du webdesign a un avenir assuré. Seulement, il y a un petit bémol. À chaque changement, tu dois t’assurer que ton site est bien à jour. Il se peut donc qu’au fil du temps, tu restructures ton site. Tu es amené à supprimer certaines pages, en déplacer d’autres...

Les suppression et déplacement de pages ne sont pas les bienvenus sur Google, surtout si tu ne prends pas les précautions nécessaires.

En voici un exemple de ces précautions : mettre en place la redirection 301. Il s’agit de rediriger les pages supprimées ou déplacées vers d’autres pages similaires, et donc, rediriger l’ancienne URL vers une nouvelle.

Pourquoi ne pas tout simplement en créer une nouvelle ? Parce que l’ancienne URL bénéficie déjà de quelques avantages. Elle est déjà référencée sur Google. La supprimer serait alors une erreur (presque) fatale pour le SEO de ton site. Par contre, avec une redirection 301, la nouvelle URL conserve le même rang que l’ancienne (voire mieux).

8. URL Canonique à ne pas oublier

Les sites e-commerces sont ceux qui sont les plus avantageux à utiliser les liens canoniques dans leur site. Ils vendent souvent un produit qui présente quelques variantes (couleurs, tailles, etc.) sur leur site. Aux yeux de Google, il s’agira du même produit. Pourtant, un produit = une page. Alors, pour chaque variante de produit, il y a différentes pages, et donc différentes URL. Pour faire simple, il y a duplicate content.

Or, les contenus dupliqués sont très mal vus par Google. Il risque même de pénaliser ton site pour cela. D’où l’intervention des URL canoniques. Elles sont représentées par des codes de cette forme : “rel=canonical”, et on les retrouve dans la balise <head> du site.

<lien rel="canonical" href="https://happydesk.be/blog">

Concrètement, ça envoie un signal à Google que la page en question est la version définitive, celle pour laquelle tu veux être classé.

Tout ce que tu as à faire est de te rendre sur l’éditeur de code personnalisé de Webflow, et insérer ce code dessus.

Même si ton site n’est pas e-commerce, il faut que tu restes sur tes gardes. Si comme moi, tu republies tes articles de blog sur d’autres plateformes comme Medium, LinkedIn..., tu auras également besoin de dire à Google que le lien canonique est celui de ton blog.

9. Activation du plan du site ou sitemap

Quand vient enfin le moment où tu vas héberger ton site, tu as le choix entre plusieurs méthodes. Si tu as réalisé ton site sur Webflow, je te conseille toutefois de l’héberger sur Webflow lui-même.

Il promet tant d’avantages (et j’en ai déjà parlé dans l’article qui parle de tout ce qu’il y a à savoir sur Webflow), mais celui qui nous intéresse ici est le fait que cet hébergement permet une création automatique du plan de site du site, XML.

Il s’agit d’un plan utilisé par Google pour :

  • avoir un aperçu de ce qui se passe sur ton site
  • ainsi peut-il aisément explorer chaque page de ton site
  • vérifier la dernière mise à jour de la page
  • voir la fréquence de modification de la page
Formation Webflow

10. Traitement de la page 404

Pour que ton site soit bien référencé dans Google, tu dois créer une page 404 correcte. La création de la page 404 étant très facile :

  • Tu crées une page classique que tu nommes 404
  • Tu t’arranges pour que le lien de cette page soit 404 (exemple : domaine.com/404)
  • Tu fais sa mise en page

C’est là que tout devient intéressant. Comment doit se présenter cette page ?

Dans le but de bien comprendre toutes les règles que je vais t’annoncer tout à l’heure, je vais d’abord t’aider à comprendre la signification d’une page 404.

Si les internautes tombent là-dessus, cela voudrait dire que quelque chose ne va pas sur ton site (sans que tu le saches forcément). Si ça doit arriver, autant bien mettre soigner cette page !

Ne crois pas que ton seul but est d’atténuer l’agacement des internautes de s’être atterri sur cette page. C’est déjà bien, mais soit surtout stratégique !

  • Premièrement, la page doit être assez explicite. Il faut que tu mettes un texte ou une image montrant que quelque chose s’est mal passé. Si tu n’affiches tout simplement que le code 404, que très peu de gens comprendront de quoi il s’agit.
  • Ensuite, tu dois proposer une issue. Cela peut se présenter de différentes manières. La manière la plus simple de le faire est par exemple de ne pas cacher le menu.
  • Une autre solution est de mettre en place une barre de recherche (assez visible) pour inciter les visiteurs à entrer le terme qu’ils recherchent exactement.
  • Tu peux même y installer un CTA pour leur inviter à écrire ce qui a pu se passer pour qu’ils atterrissent sur cette page d’erreur. Ainsi pourras-tu y remédier le plus vite possible !

11. Remplissage de toutes les balises ALT

L’une des balises les plus oubliées est l’ALT. Il s’agit d’un code HTML qui accompagne généralement les images. Les images étant des contenus, elles doivent être identifiées par Google. Malheureusement, Google ne sait pas lire les photos ; il est doué qu’avec les textes. Alors pour lui, tu dois décrire ce qu’il y a dans l’image dans cette balise ALT.

Et même pour les humains qui ont éventuellement des problèmes d’accessibilité, les balises ALT sont d’une grande aide. Pourvu que la description (courte) soit bien claire, ils comprendront en une seule seconde ce qu’il y a sur l’image.

Profites-en pour y insérer le mot clé approprié. Mais attention à l’excès ! D’ailleurs, il y a longtemps, les développeurs ont triché. Pour assurer un bon positionnement de leur site web, ils ont truffé la balise ALT de mots clés. Dès que Google a détecté cette pratique, il a vite pénalisé les sites qui l’ont suivi.

Le fait de glisser un mot clé dans la phrase descriptive est amplement suffisant. Non seulement Google n’aura pas de mal à comprendre le sujet de ta page, mais surtout, il indexera l’image en question (liée à l’adresse de ton site) dans les résultats de recherche d’image.

À chaque insertion d’images sur Webflow, la plateforme laisse la balise ALT vide par défaut. C’est probablement pour nous faciliter la tâche ! 😉 Autant en profiter.

12. Utilisation du robots (.txt)

Des robots explorent régulièrement ton site (ceux de Google et d’autres moteurs de recherche). Quand ils le font, ils parcourent toutes les pages sans exception. Seulement, nous avons parfois envie de cacher certaines pages, pour une raison ou pour une autre.

Peut-être que tu es encore en train de modifier une page. Comme elle n’est pas tout à fait prête à être publiée, il suffit de désactiver son indexation. Heureusement que c’est possible et facile sur Webflow! 🤩 De fait, ton SEO n’aura aucun problème.

Il suffit d’accéder au fichier robots.txt de ton site. Il est disponible dans les paramètres du site, dans l’onglet SEO. Sinon, tu peux simplement avoir recours à la fonctionnalité de protection de mot de passe de page, par Webflow.

Formation Webflow

13. Désactivation de l'indexation de webflow.io

Quand tu crées ton site sur Webflow, tu reçois un sous-domaine webflow.io. Il s’agit d’une même version de ton site, exactement pareille, qu’il serait préférable de la désactiver. Je t’ai parlé de duplicate content (contenus dupliqués) tout à l’heure ; le principe s’applique ici. Heureusement Webflow l’indique par défaut comme “no-follow”, sinon l’option se trouve dans les paramètres.

À quoi sert-il précisément ? 🧐

Eh bien, tu peux en faire tout ce que tu veux. Essayer de nouvelles fonctionnalités et approches de conception, de nouveaux modèles... sans que personne ne puisse le voir. Disons, un site d’expérimentation.

14. Configuration de Google Analytics

Enfin, si ce n’est pas encore fait, tu dois à tout prix configurer ton compte Google Analytics. Certes, cette action ne va pas directement améliorer ton référencement naturel. Mais au moins, tu auras accès à toutes les informations dont tu as besoin à propos des visiteurs de ton site (sources de trafic, régions, temps passé sur une page...). Il en te reste plus qu’à adapter tes pages et articles en fonction.

Conclusion

En tout, il y a 14 choses à savoir pour améliorer son SEO sur Webflow. Heureusement que Webflow a facilité tous ces processus ! Sinon, nous aurions probablement eu besoin de l’intervention d’un professionnel en SEO.

Bref, en suivant ces 14 techniques à la lettre, tu ne mettras pas longtemps à constater que ton site monte lentement (mais sûrement) dans les meilleurs résultats de recherche de Google.

Les outils abordés: SEMrush, Ubersuggest, MOZ,...

Commentaire

Pause cafe

des articles que tu pourrais aimer...

10 jours d'accès Gratuit

Enregistre-toi ici pour accéder à la
la Formation Webflow Expert

Commence par l'accès gratuit à Webflow Expert, tu y découvriras les bases de Webflow, des Astuces Design et Business.

Accède maintenant à Webflow Expert